Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Aller en bas

Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:46

#1: Et si Sexualité allait avec spiritualité ? Auteur: Magnus, Localisation: Paris
Posté le: Lun Mar 23, 2009 7:56 pm


Quelles que soient les religions, quelles que
soient les spiritualités, c'est toujours la meme chose : le sexe, c'est
pas bien, prendre du plaisir c'est mal. procréer, pas faire l'amour. Il
faut fuir ses désirs, ses pulsions, ses fantasmes. L'humain doit
vaincre ce qu'il est, doit détruire ses envies.

Pas de masturbation, pas de sexe dans les religions ! Dans les
religions, on y fait des enfants certes, mais souvent par miracle ou
acte divin. Mais si c'est le cas, la femme ou le mari doivent en payer
le prix, se retrouvent tiraillés dans des aventures tout ca pour un
acte sexuel.



Pourquoi l'éveil serait impossible malgré une activité sexuelle
normale ? Comprenez ne pas cacher ce qu'on est sous pretexte de textes,
de dogmes qui nous donnent bonne conscience.

Faire l'amour, avoir des enfants, etre parent, c'est toujours
incompatible avec la sainteté dans toutes les religions, meme pour
Boudha, qui après avoir eu une vie normale, abandonne tout. Ou encore
les brahmanes, qui font des enfants mais ensuite doivent tout
abandonner pour se réaliser avant la mort.

Alors meme que toute création est toujours le résultat un acte
d'amour, la spiritualité et les religions veulent souvent casser cet
élan. Comme la kundalini yoga, qui derriere de beaux ideaux veut
transformer l'energie sexuelle en énergie pour l'éveil. Toujours cette
idée "alchimique" de transformation des bas instincts en actes purs.

Mais non, le sexe n'est pas forcèment sale ! Le sexe, la bai.se
sont "sales". Mais "faire l'amour", c'est tout autre chose. C'est
honorer "sa femme comme Dieu". C'est voir la vérité dans les
sensations, le regard et les gestes de l'etre aimé. Plus loin que le
corps, cette ouverture vers l'Amour, celui de la vie en général.

"Dernière édition par Magnus le Lun Mar 23, 2009 7:57 pm; édité 1 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:46

#2: Auteur: havamal,
Posté le: Lun Mar 23, 2009 8:08 pm


Alors Là , tout a fais d'accord avec toi !!



cela a toujours ete la meme chose, de tout temps !!! c'est du grand n'importe quoi ..

et dire qu'il existe un veritable acte sexuelle,un veritable acte d'amour , mais on en est loin...Helas ...



mais tout est sombre...on vois partout le mauvais coté du sexe, il n'y a qu'a demander a l'ami goooogle n'es ce pas !!!



débridez vos esprits.... gens !!!

#3: Auteur: Joseck, Localisation: Alpes-Maritimes
Posté le: Lun Mar 23, 2009 8:23 pm


C'est surtout la recherche effrénée de se retrouver complet, de fusionner avec "sa moitié" pour retrouver l'Unité (et pour "sa moitié" aussi !!!)

Retrouver sa déité, aller au 7iéme ciel et plouf, une fois de plus, retomber sur Terre.

#4: Auteur: guido,
Posté le: Lun Mar 23, 2009 8:24 pm



Citation:
c'est toujours incompatible avec la sainteté dans toutes les religions,




c'est le veritable role des religions. elles existent pour asservir,
pour controler la pensée, par la culpabilité, par les "je dois", "je ne
dois pas".... par la peur...








Citation:
Le sexe, la bai.se sont "sales".




je ne crois pas que la baise soit sale non plus. ce qui est "sale" ce serait la mechanceté, l'exploitation, la violence...



je pense que le sexe est quelque chose d'important dans le chemin qui conduit a la decouverte du reel.

la curiosité sexuelle de l'ado est saine, que ce soit dans l'homosexualité, ou l"heterosexualité.

cette curiosité, ce desir peut murir et laissé place à une reelle
unité lors des rapports ou l'on oublie parfois soi-meme. il n'y a plus
que l'instant, sans l'idée de soi.
je pense que l'epanouissement de soi, le cheminement spirituel passe aussi par l'epanouissement sexuel.

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:46

#5: Auteur: havamal,
Posté le: Lun Mar 23, 2009 9:02 pm



Citation:
je ne crois pas que la baise soit sale non plus. ce qui est "sale" ce serait la mechanceté, l'exploitation, la violence...





je suis d'accords avec toi , la Baiz n'est pas sale mais n'oublions pas
que cela est defini comme : faire l'amour en moins de 15 minutes ..si
c'est bien fait" comme me la dit une amie" ...




Citation:
ce serait la mechanceté, l'exploitation, la violence...




Helas , regarde pratiquement partout !!!!!

#6: Auteur: Fleur de Diamant, Localisation: FRANCE - 66
Posté le: Lun Mar 23, 2009 9:36 pm



Citation:
Pourquoi l'éveil serait impossible malgré une activité sexuelle normale ?




Bien au contraire, c'est apprendre à entrer dans l'énergie de l'autre pour ne plus faire qu'Un.




Citation:
la Baiz n'est pas sale mais n'oublions pas que cela est defini comme : faire l'amour en moins de 15 minutes




Tout à fait d'accord avec toi. Or dans une relation à l'autre, il
faut savoir prendre le temps : le temps de se découvrir, le temps de
trouver comment amener l'autre à avoir davantage de plaisir.




Citation:





Citation:
Citation:

ce serait la mechanceté, l'exploitation, la violence...






Helas , regarde pratiquement partout !!!!!




Effectivement, et je crois qu'il y a là un désir d'assouvir un
besoin, comme on va aux toilettes. On ne tient pas compte de l'autre,
on n'en a rien à faire de l'autre, car seul compte son propre corps et
ses propres envies.

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:47

#7: Auteur: MindFeed,
Posté le: Lun Mar 23, 2009 10:08 pm


"et si sexualité allait avec spiritualité ?"



Je répondrai bien sûr.... et pour prendre un exemple, je dirai que les FMs l'ont
compris depuis bien longtemps. Ils proposent à contre courant de toute
religion, que la réalisation de soi passe également par une sexualité
exacerbée.


Une petite citation d'un FM:

"Le monde occidental, monde de la logique et du binaire, monde de la
dualité, propose en tout des schémas du tout ou rien. Capitaliste ou
collectiviste, croyant ou athée, [...] nous
devrions en outre n'avoir d'autre choix que d'être saint pour ne pas
être débauché !". "La FM propose à chacun une méthode pour intégrer sa
part d'ombre et réaliser l'harmonie [...]".



-mf

#8: Auteur: Amédée, Localisation: REIMS
Posté le: Lun Mar 23, 2009 10:39 pm


"et si sexualité allait avec spiritualité ?"



Eh oui, ne dit-t-on pas parfois de certaines femmes "elle a un petit cul spirituel"





#9: Auteur: Fleur de Diamant, Localisation: FRANCE - 66
Posté le: Lun Mar 23, 2009 10:42 pm



Amédée a écrit:
"et si sexualité allait avec spiritualité ?"



Eh oui, ne dit-t-on pas parfois de certaines femmes "elle a un petit cul spirituel"







Et bien Amédée ! Tu te dévergondes !

#10: Auteur: meteore interne, Localisation: japon
Posté le: Mar Mar 24, 2009 7:20 am


la sexualité est la base de la vie ... c est une évidence , elle est aussi spirituelle car elle entraîne une question : somme nous la que pour se reproduire ?

dans l acte sexuel cette part de doute a transmettre la vie et sombrer dans la mort entretien l idée que si nous n étions que des êtres qui reproduisent la vie serai d une inutilité absolus .

la religion étant fait pour contrôler les masses , le fait de poser
des tabou sur le plaisir , évitent au gens de se poser cette question
et d évoluer vers la spiritualité .

je crois que cette question (et si sexualité allait avec spiritualité ) est la base de toute la philosophie ... nous sommes des êtres sexué .

"Dernière édition par meteore interne le Mar Mar 24, 2009 7:21 am; édité 2 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:47

#11: Auteur: Satyneh, Localisation: Sud-Ouest
Posté le: Mar Mar 24, 2009 2:32 pm






Je vais sûrement choquer mais tant pis.



Faut déjà voir ce qui est collé sur le verbe "baiser" (ou "baise"), je
me souviens de conversations entre des amis femmes et hommes où il
était employé avec bcp de sensualité, de volupté, grosso modo il
signifiait une action pure, déblayée de tout ce qui peut être ajouté de
manière erronée à "faire l'amour".

De plus, vous savez comme moi qu'il y a des repas programmés dans
un but précis, c'est à dire une réunion sous une activité "naturelle"
avec les aspects de désirs (appétit), plaisir (gourmandise) qui
s'appelle manger, sauf que derrière, la motivation est (consciemment ou
pas) contractuelle, cela s'appelle des repas d'affaires et ils traînent
en longueur (beurk).

C'est pour cela même que je ne comprends même pas pourquoi la
qualité d'une relation sexuelle serait à comptabiliser en minutes,
sachant que certains/es vont mettre le temps pour des raisons tout
aussi contractuelles (mariage ou autre), au lieu de le vivre
simplement. En plus l'idée de temps est tellement subjective... 3
minutes d'ennui peuvent sembler une éternité, 3 minutes intenses
peuvent faire penser à avoir vécu plusieurs vies en un minimum de
temps, je ne comprends pas trop ces références montre en main ?!

Pour ce qui est de "sale", à part réduire l'autre à un objet à son insu là non plus je ne comprends pas trop...

Si vous trouvez plus propre une relation sexuelle de 3 heures pour
se faire offrir un diams, qu'une autre qui n'est que ce que pour elle
est (sans arrière pensée) mais dix fois plus courtes, ça m'étonne.

Et enfin, chez les couples qui s'aiment ça peut devenir si plan
plan et routinier, en mode automatique quoi, que là aussi l'amour a bon
dos pour faire valoir quelque chose qui à force d'être vécu
systématiquement en perd son sens du départ.

#12: Auteur: Jeannine 63, Localisation: Clermont-Ferrand France
Posté le: Mar Mar 24, 2009 2:50 pm


Pour ce qui est "sale" ou pas "sale" si on
entame ce sujet, on est pas sorti de l'auberge..... Même si j'ai mes
réferences persos, (je les critique tout de même, je les
"surveille")...



Je ne sais plus qui a dit : "Ma pornographie, c'est l'érotisme de l'autre". c'est tellement vrai..... avec ça...

(où "ce que je considère comme pornographique"..)

"Dernière édition par Jeannine 63 le Mar Mar 24, 2009 2:52 pm; édité 1 fois"

#13: Auteur: guido,
Posté le: Mar Mar 24, 2009 3:22 pm



Citation:
Je vais sûrement choquer mais tant pis.




oui je suis extrement choqué satyneh !! extrement !!



non non je deconnes, en fait je partage la totalité de ce que tu as
dis sur ton precedent message, c'est tellement vrai, tellement factuel
!!

#14: Auteur: havamal,
Posté le: Mar Mar 24, 2009 4:03 pm


Polysémie

Mot : Baiser



Le verbe baiser, a longtemps conservé un sens proche du bas latin
"bassiare" qui signifie "embrasser, tenir dans ses bras contre soi". Le
Marquis de Sade est à l'origine du glissement de sens du verbe baiser;
"Allons, Dolmancé, baise-là jusqu'à la garde" (1785). Rajoutant ainsi
une connotation beaucoup plus sexuelle, pour arriver au sens moderne
d'acte sexuel avec pénétration, dans un registre de langue grossier.
Les belges francophones ont par contre conservé le sens originel du verbe baiser, et l'utilise dans l'expression "se baiser" en voulant dire s'embrasser.



Pour éviter l'ambiguïté, on emploie aujourd'hui le verbe embrasser dans
le sens de « donner un (ou plusieurs) baiser(s) ». Dans le cas des
baisers sociaux sur les joues, on dit de plus en plus souvent « se
faire la bise ». Le verbe embrasser est lui-même ambigu : dans son sens
premier, il s'agit d'une étreinte (hug en anglais), car la majorité des
baisers amoureux sont accompagnés d'une étreinte.

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:48

#15: Auteur: Proximus Oscultor,
Posté le: Mar Mar 24, 2009 4:07 pm








L'acte sexuel est à mes yeux une véritable énigme ! Au risque de vous
choquer, je considère que le Sexe et la spiritualité sont
incompatibles. Le désir sexuel est une programmation biologique qui
conditionne notre reproduction, la supprimer serait commettre le plus
grand génocide humanitaire, sans cela la population mondiale serait
divisé presqu'au centuple. Elle est indispensable et nécessaire, merci
Papa, merci Maman et merci Dieu !

Mais sur un plan spirituel, l'être éprit de spiritualité dans une
démarche strictement personnelle se veut être libre de toute forme de
servitude. Le sexe constitue presque 50% de l'activité cérébrale de
l'homme selon une étude, s’émanciper pour certain d’un tel programme ou
l’envisager sous un autre angle est quasiment impossible. Tout ce qui
rampe, marche ou respire est un prétexte à la sexualisation, jusqu’à
mettre des femmes nues pour promouvoir une marque de Café.
Je pense que si bon nombre de spiritualité réduise la sexualité à son
aspect principale c'est-à-dire la reproduction plus que la recherche du
désir, c’est dans un souci de tempérance. J’aspire à vivre dans un
monde serein sur la question de la sexualité, qu’un monde inondé par la
pornographie sous tous ces angles qui au finale se révèle être aussi
une source de domination.
Surtout que le Sexe, la baise ou autre ont
une relation bien étrange avec le concept de la domination et de la
violence parfois et jusqu’à maintenant j’ignore pourquoi. Honnêtement
je ne vois pas où se trouve le nœud du problème lorsque spirituellement
on désire se détacher de toutes formes de servitudes liée au monde de
la matière.
Effectivement si cela devient un dogme, c’est problématique.

Comme me disait quelqu’un « Comme Dieu c’est la Vie et que la Vie est
aussi le Sexe, par syllogisme Dieu est donc aussi le Sexe ».

"Dernière édition par Proximus Oscultor le Mar Mar 24, 2009 4:28 pm; édité 1 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:48

#16: Auteur: pop-corn, Localisation: Herault
Posté le: Mar Mar 24, 2009 7:40 pm


la sexualitè s'est la rencontre de la clé qui
correspond a la serrure , si tout est ok, car il y a reconnaissance des
deux , il y a création par frottement qui va déclencher l' étincelle
qui est la rencontre des deux confluents , en soi les deux contraires
et par etincelle il y a le file d'ariane qui renvoie a une extention de
nous ou nouvelle projection



dans le même modèle au niveau symbolique , nous avons les deux larrons (deux contraire ) et le christ



pour en revenir a la biologie du cerveau qui est le même shema que la sexualité entre deux personnes , modèle autonome , nous avons la clé et la serrure également



Les Récepteurs

Les molécules résultant des liaisons entre ces éléments chimiques ont
une FORME particulière. Les liaisons du carbone sont extrêmement
souples et flexibles, et peuvent se courber, s’enchevêtrer, de plier en
avant ou en arrière, et revêtir des formes très particulières. Cette
possibilité de se courber et de s’enchevêtrer peut mettre en contact
différents atomes d’un groupe latéral en contact avec d’autres, créant
ainsi des opportunités de liaisons complexes. L’angle naturel entre les
liaisons de carbone rend aussi très favorable la forme d’anneau du
benzène, et dans une longue chaîne carbonique ce même angle naturel
peut faire en sorte que la chaîne s’enroule sur elle-même. Dans ce cas,
cependant, les atomes de carbone ne sont pas assemblés de manière à
fermer l’anneau, mais peuvent allonger la chaîne de polymères comme
s’enroule un serpent.

Pour en revenir aux récepteurs des molécules simples des cellules, nous pouvons comprendre des principes de liaison que ces récepteurs ont
des formes très particulières -— tout autant que les "coques aspirant à
être remplies " définissent précisément quelle autre molécule sera
attirée vers elles pour former une liaison. Nous
pouvons comprendre qu’il y a des forces atomiques qui font qu’une
molécule est attirée vers une autre. Les molécules réceptrices des
cellules réagissent à ces énergies en "se tortillant, oscillant,
vibrant, et même bourdonnant, à mesure qu’elles passent d’une forme
“souhaitée” à l’autre. Les récepteurs sont attachés à la cellule et
flottent à sa surface, comme une fleur de lotus sur la surface d’un
étang, et des racines s’allongent à l’intérieur de la cellule.

Il y a de nombreux types de récepteurs à la surface de la cellule,
et s’ils avaient des codes de couleurs, la surface de la cellule
ressemblerait à une mosaïque exubérante en au moins 70 couleurs. Le
nombre des “carreaux” composant la mosaïque est stupéfiant: 50,000
d’une sorte, 10,000 d’une autre sorte, 100,000 d’une autre sorte
encore, etc., etc. Un seul neurone peut avoir des millions de
récepteurs à sa surface.

Une autre analogie intéressante utilisée par les scientifiques
pour décrire neurones et récepteurs, est qu’ils ressemblent à des
arbres en bourgeons. En fait, la correspondance visuelle est tellement
frappante que parmi les termes utilisés par les scientifiques pour la
croissance des neurones il y a les “ramifications” et des
“arborescences”. Pour rester dans cette analogie, l’écorce du tronc
correspond à la membrane de la cellule neuronale, la “peau” de la
cellule. Mais à l’inverse de l’écorce d’un arbre, qui est dure et
statique, la membrane de la cellule est une barrière grasse et souple
qui enclôt la cellule.

Arbre de Vie



Les liants (ou ligands)



Et que font ces récepteurs? Nous
savons déjà qu’ils attirent d’autres molécules et réagissent aux forces
atomiques/chimiques de différentes sortes de liens, mais ce qui est
important c’est que les récepteurs fonctionnent comme des molécules
sensorielles – des scanners – tout comme nos yeux, nos oreilles, notre
nez, notre langue, nos doigts ou notre peau sont les organes sensoriels
de notre corps. Les récepteurs, eux, agissent au niveau cellulaire. Ils
couvrent les membranes de nos cellules, captent et transportent les
informations à partir de leur environnement qui consiste en une réalité
inondée par d’autres acides aminés qui vibrent et passent dans les
environs, et diffusent ces informations par l’intermédiaire des fluides
qui entourent chaque cellule. Les chercheurs décrivent les récepteurs
comme des “trous de serrure”, bien que ces trous de serrure soient en
perpétuel mouvement, dansant sur un rythme vibratoire. Les trous de
serrure attendent les clés chimiques qui leur correspondent: les
liants, qui nagent vers eux dans le liquide extracellulaire et s’y
adaptent; le processus s’appelle “ liaison”.

Lorsque le ligand – la clé chimique – se lie au récepteur, s’y
adaptant comme une clé dans une serrure, il provoque une réaction de
réarrangement, un changement de forme, jusqu’à ce que l’information
soit entrée dans la cellule.

Dans un certain sens, le ligand est l’équivalent cellulaire du
phallus! Ligand vient du latin "ligare," qui signifie “lier”. Le même
mot est à la racine de "religion."





Le ligand et le récepteur combinent leurs fréquences identiques -—
disons qu’ils frappent la même note – ce qui produit une vibration
assez forte qui fait, disons, résonner la sonnette de la porte
d’entrée, ce qui provoque l’ouverture de la porte de la cellule, et il
y a ensuite une espèce d’échange de potentiels atomiques, qui constitue
l”information qui est envoyée vers la cellule.. Le récepteur qui a reçu
un message, transmet celui-ci de la surface de la cellule vers
l’intérieur de celle-ci, où le message peut changer spectaculairement
l’état de cette même cellule. Une réaction en chaîne d’événements
biochimiques est enclenchée: de minuscules appareils cellulaires
entrent en action et, selon le message transmis par le ligand,
déclenchent toutes sortes d’activités: fabrication de nouvelles
protéines, prise de décision concernant une division cellulaire,
ouverture ou fermeture de canaux pour les ions, ajout ou élimination de
groupes de produits énergétiques comme les phosphates, pour n’en nommer
que quelques unes. En résumé, tout ce que fait une cellule déterminée à
un moment donné dépend des récepteurs qui se trouvent à sa surface, et
de l’occupation ou non de ces récepteurs par des ligands. Sur une plus
grande échelle, ces tout petits phénomènes physiologiques qui se
passent au niveau de la cellule peuvent se traduire par des changements
majeurs dans le comportement, l’activité physique, l’humeur et les
FACULTES.

Donc, en résumé: à mesure que les ligands glissent dans le courant de fluide qui entoure chaque cellule, seuls les ligands qui ont
des molécules d’une forme très précise peuvent se lier à une sorte
particulière de récepteurs. Le processus de liaison est très sélectif
et spécifique! Les chercheurs dans ce domaine disent qu’une liaison
résulte de la spécificité du récepteur, ce qui veut dire que le
récepteur n’accepte que le ligand particulier qui lui est adapté.
Autrement dit, la cellule est le moteur qui fait fonctionner toute vie,
et les récepteurs sont les boutons du tableau de commandes de ce
moteur. Les liants et d’autres neurotransmetteurs connus sous le nom de
peptides, sont les doigts qui poussent les boutons. Le "bourdonnement
musical” des récepteurs en train d’opérer une liaison avec leurs
nombreux ligands (souvent dans des endroits reculés de l’organisme)
provoque une intégration de la structure et de la fonction, qui permet
à l’organisme de fonctionner convenablement, en accord avec les
fonctions des ligands spécifiques en train de former des liaisons.

Appliquons à présent à ces idées, notre principe “tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas”. Les informations que nous
recevons dans notre organisme dans son ensemble -— notre interaction
avec notre environnement – paraissent fonctionner exactement sur le
même principe. L’information qui "entre" dans la "cellule" de notre
esprit-corps agit sur nous
de la même manière que le ligand agit sur une cellule quand il se lie
avec un récepteur. Le mental – notre récepteur spirituel – ayant reçu
ces informations, les transmet ensuite au plus profond de notre
conscience, où le message peut modifier spectaculairement l’état de
cette conscience. Une réaction en chaîne d’événements
psycho--spirituels se déclenche à mesure que la conscience se réaligne
en fonction des informations reçues. Ce réalignement affecte ensuite le
Soi tout entier, la réalité, et tous les supports de conscience
impliqués. En bref, l’Etre, l’Essence, est déterminé par l’état de
conscience, qui est fonction de la Connaissance, et qui dépend donc de
"ligands" – ou éléments d’information – liés à l’esprit.



le modèle des drogues

Des chimistes ont émis l’idée que les drogues agissent dans notre corps en s’attachant à quelque chose dans ce même corps. Et à présent nous savons qu’il existe des récepteurs et que ceux-ci accueillent les produits chimiques fabriqués par le corps lui-même.

Ligands, peptides, neurotransmetteurs, hormones, etc., sont
produits dans le corps et PAR le corps en plusieurs étapes qui
impliquent des processus très complexes.


Il existe des produits chimiques, tant naturels que synthétiques, qui
sont suffisamment similaires aux ligands produits par le corps que pour
se lier avec des récepteurs sans produire tous les résultats attendus
quand le corps produits ses propres ligands en suivant les étapes
naturelles.



Par exemple, le récepteur d’opiacés, peut non seulement recevoir
les endorphines du corps, mais également se lier avec la morphine ou
l’héroïne. Le récepteur du Valium peut s’attacher non seulement à des
peptides produits par le corps et semblables au Valium, mais également
au Valium lui-même.


Aucune drogue ne peut agir si elle n’est pas “attachée”.

Cela signifie que si une drogue agit, c’est parce qu’il y a un récepteur qui y correspond dans le corps.



Cela suggère que le récepteur est là parce qu’il se lie avec un ligand produit par le corps lui-même, ce qui nous
fait conclure que le corps peut produire ses propres drogues, et
stimuler sa propre guérison, dans des circonstances appropriées.


Et il en va de même de ceux qui s'imagine être éveillé dans leur
paradis ouaté , artificiel que l'on appel Spiritualité , source ,
ect...
et que moi j'appel PIPO avec humour

mais sur le fond ce que j'avance s'est la projection du même concept entre nos deux parties celle du ka et nous l'inverse

Jour et nuit et entre les deux le messager , le fameux Mohamet qui est le messager

car le jour et la nuit ne peuvent se melanger , mais juste se frotter a l'aurore , 'au reveil du petit matin, au moment ou l'on ouvre les yeux et au moment ou on les fermes



l'Islam qui est si bien compris par tous

"Dernière édition par pop-corn le Mar Mar 24, 2009 7:55 pm; édité 6 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:48

#17: Auteur: Satyneh, Localisation: Sud-Ouest
Posté le: Mar Mar 24, 2009 7:53 pm



Citation:
Mais
sur un plan spirituel, l'être éprit de spiritualité dans une démarche
strictement personnelle se veut être libre de toute forme de servitude.


Alors dans ce cas on n'a qu'à plus respirer, puisque la fonction respiratoire est une fonction naturelle à laquelle nous sommes tous assujettis.






Citation:
Je
pense que si bon nombre de spiritualité réduise la sexualité à son
aspect principale c'est-à-dire la reproduction plus que la recherche du
désir, c’est dans un souci de tempérance.


Moui enfin c'est un peu biscornu je trouve, ce que tu dis car :

- si pour pouvoir avoir des relations sexuelles les gens étaient
obligés de procréer cela amènerait à faire des enfants à gogo, la
tempérance d'un côté serait transformée en grands débordements de
l'autre.

- les personnes stériles devraient faire abstinence : pas de
tempérance non plus de ce côté là ils devraient se résoudre à pratiquer
uniquement la masturbation (mais comme les cathos disent que c'est mal
alors ils n'auraient plus qu'à se droguer ou à devenir alcoolo >
beurk !!!)



En plus le désir je ne savais pas que cela se recherchait..................




Citation:
Surtout que le Sexe, la baise ou autre ont une relation bien étrange avec le concept de la domination et de la violence parfois et jusqu’à maintenant j’ignore pourquoi.
Moi aussi j'ignore pourquoi. Peut-être parce
que toutes formes de plaisirs, à partir du moment où elles permettent
d'oublier nos conditions difficiles, sont potentiellement matière à la
fuite et l'addiction, et à partir de là sont susceptibles d'être
transformées en fond de commerce ? Dés lors qu'il y a commerce le
pouvoir la domination et la violence pour l'imposer entrent en jeu...
sinon je ne vois pas.

La "spiritualité" peut tout à fait subir le même sort au niveau
des déviances (plaisir > fuite >> pouvoir, commerce, trafics,
esclavages, dogmes). Pourtant personne ne dit que la spiritualité est
incompatible avec la spiritualité, sauf lorsqu'un sens négatif est
attribué à une certaine forme de spiritualité en comparaison avec une
autre.

#18: Auteur: Satyneh, Localisation: Sud-Ouest
Posté le: Mar Mar 24, 2009 8:18 pm



Citation:
Il
existe des produits chimiques, tant naturels que synthétiques, qui sont
suffisamment similaires aux ligands produits par le corps que pour se
lier avec des récepteurs sans produire tous les résultats attendus
quand le corps produits ses propres ligands en suivant les étapes
naturelles.



Par exemple, le récepteur d’opiacés, peut non seulement recevoir
les endorphines du corps, mais également se lier avec la morphine ou
l’héroïne. Le récepteur du Valium peut s’attacher non seulement à des
peptides produits par le corps et semblables au Valium, mais également
au Valium lui-même.



Aucune drogue ne peut agir si elle n’est pas “attachée”.

Cela signifie que si une drogue agit, c’est parce qu’il y a un récepteur qui y correspond dans le corps.



Cela suggère que le récepteur est là parce qu’il se lie avec un ligand produit par le corps lui-même, ce qui nous
fait conclure que le corps peut produire ses propres drogues, et
stimuler sa propre guérison, dans des circonstances appropriées.


Cela est vraiment très intéressant, cela expliquerait pourquoi
certaines personnes sont si receptives à la moindre once de vapeurs
qu'elles deviennent immédiatement zombies et du coup évitent. Alors que
d'autres semblent avoir besoin de doses massives et fréquentes, pour
les anesthésies c'est peut-être le même processus.




Citation:
Jour et nuit et entre les deux le messager , le fameux Mohamet qui est le messager

car le jour et la nuit ne peuvent se melanger , mais juste se
frotter a l'aurore , 'au reveil du petit matin, au moment ou l'on ouvre
les yeux et au moment ou on les fermes



l'Islam qui est si bien compris par tous


Qu'est-ce que c'est beau ! Ce texte provient de quel livre ?

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:49

#19: Auteur: pop-corn, Localisation: Herault
Posté le: Mar Mar 24, 2009 8:18 pm


une petite info complementaire pour les hommes qui ne croyent pas aux religions par exemple



en fait le fantasme est une religion créé de toute pièce également pour arriver a la jouissance d'ou paradis artificiel

Et les religions peuvent aussi être des fantasmes qui ramene au paradis artificiel



mais sur le fond toute la création est un même shema et les rencontres
de deux opposés par frottement sont extatique s'il y a reconnaissance
et s'est cette extase qui est l'ivresse recherchée , ivresse de la source insaisissable




Citation:
Jour et nuit et entre les deux le messager , le fameux Mohamet qui est le messager

car le jour et la nuit ne peuvent se melanger , mais juste se frotter a
l'aurore , 'au reveil du petit matin, au moment ou l'on ouvre les yeux
et au moment ou on les fermes



l'Islam qui est si bien compris par tous




cette partie est de moi en même

"Dernière édition par pop-corn le Mar Mar 24, 2009 8:23 pm; édité 3 fois"

#20: Auteur: Magnus, Localisation: Paris
Posté le: Mer Mar 25, 2009 12:00 am


Je pense que spiritualité ne peut convenir
qu'avec une sexualité que j'appele "propre" : comprenez, j'ai beaucoup
de mal avec ce que j'appele la "bai.se", qui pour moi signifie le sexe
pour le sexe, sans amour ni sentiment, la satisfaction pure et simple
du corps et point barre. Cette idée du sexe est incompâtible avec toute
idée spirituelle, c'est bien pour cela qu'elle est l'ennemie de toutes
les religions. Prenez Sade et ses écrits : c'est le diable en personne,
ce sont les syndromes combattus par les dogmes ! Mais comme la majorité
paie souvent pour la minorité, quelques particularités jetent
l'amalgamme. je n'ai rien contre le sado masochisme, mais
personnellement ce n'est pas ma tasse de thé, tout comme l'échangisme,
la partie à 3...

Mon probleme de "sexe spirituel" : je ne peux m'empecher de voir
"Dieu en la femme", ou ce que certains appelent la "mère divine". cela
m'a causé d'etre souvent coco, car les femmes se croyaient en position
de supériorité. J'ai enfin trouvé une relation equilibrée, ou nous réalisons chacun nos désirs sans dominant et dominé !

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:49

#21: Auteur: pop-corn, Localisation: Herault
Posté le: Mer Mar 25, 2009 9:56 am



Citation:
J'ai enfin trouvé une relation equilibrée




il y a autant de variante sexuel qu'il y a d'homme et la sexualité est
toujours équilibrèe d'avec la projection de l'idée que l'on se fait de
notre ressources, ce qui ne veut pas dire qu'elle est équilibrée d'avec
la norme dictée, quoique la difference n'est que reflet d'apparence


certain apprennent l'esprit en virtualisant par la matière comme mère
et d'autres la matiere en virtualisant par l'esprit comme aurobindo .

ce n'est toujours qu'un idéal virtuel contrastant qui nous relie d'avec nous

seul ou par lot

la sexualité n'est qu'une émotion projeté de notre manifestation
d'amour et même si s'est dans un but ou le transfere s'est fait sur
l'avidité , comme le commerce , le crime, ect... psychopatique ce n'est
toujours qu'une variante de l'amour incompris


l'évidence est peut être , de s'accepter tel que l'on est vraiment avec
sa croix pour se vivre au-delà de soi sans névrose et comprendre dans
cet au-delà ,que vie et mort , bien être et souffrance ne sont que la
dramatisation de notre " incompréhension d' éternité "


ce n'est pas donné a tous , car s'est gratuit , mais cela demande humilité

de vivre généreusement le "pouvoir de vivre " même si on nous
rabat la tête avec le pouvoir d'achat , un pouvoir pour devoir
s'acheter et s'identifier aux normes dictées , les tranferes sont
incidieusement subtils
mais toujours identique au même modèle grâce a l' équilibré des contrastes



le monde semble n'être qu'une relations entre deux informations
identique mais inversée tantot appelée spiritualité, tantot sexualité
elles ne peuvent se mélanger car indivisible , donc il ne nous reste qu'a en vivre le contraste d'avec notre propre définition qui nous semblera en ressortir , le fameux frottement réactif , bien que unique



d'où seul Dieu sait ...CE QU'IL EN RESSORTIRA



les questions sont aussi peut on definir la sexualité sans parler de spiritualité

et inversément ?

et peut on parler de sexualité qu'avec la sexualité ?

et parler de spiritualité qu'avec la spiritualité ?

on peut tout définir car on ne sait rien

"Dernière édition par pop-corn le Mer Mar 25, 2009 10:29 am; édité 6 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:49

#22: Auteur: Proximus Oscultor,
Posté le: Mer Mar 25, 2009 12:03 pm



Satyneh a écrit:

Alors dans ce cas on n'a qu'à plus respirer, puisque la fonction respiratoire est une fonction naturelle à laquelle nous sommes tous assujettis.





C’est une mauvaise comparaison, au risque de mourir on ne peut se
passer de respirer, de manger, de boire ou de faire ses besoins au pipi
room, mais ce n'est pas le cas du sexe ! Si je t’assure, si tu ne sexes
pas tu ne meurs pas, si si !! C’est vrai je t’assure …. Sauf pour
certain qui bien sûr est la première des nécessités indispensable à
leur équilibre ............................. mental !








Satyneh a écrit:

Moui enfin c'est un peu biscornu je trouve, ce que tu dis car :

- si pour pouvoir avoir des relations sexuelles les gens étaient
obligés de procréer cela amènerait à faire des enfants à gogo, la
tempérance d'un côté serait transformée en grands débordements de
l'autre.

- les personnes stériles devraient faire abstinence : pas de
tempérance non plus de ce côté là ils devraient se résoudre à pratiquer
uniquement la masturbation (mais comme les cathos disent que c'est mal
alors ils n'auraient plus qu'à se droguer ou à devenir alcoolo >
beurk !!!)



En plus le désir je ne savais pas que cela se recherchait..................




Hmmm .... En observant cette société, c'est tout même tragique de
constater que l'image du sexe soit rabaisser à son aspect la plus
primaire, la plus animale ! Elle est totalement épuré de toute concept
noble, respectueux et spirituel à l’encontre de la femme surtout. Un
jeune ado influençable pense que le sexe se réduit à l’image malsaine
que lui renvoie n’importe quel film pornographique qui ne l’oublions
pas constitue la 1er Industrie de plaisir au monde ! Tout est prétexte
à la sexualisation, même dans le but de vendre des yaourts avec des
bouts de seins nues à chaque coin de rue. Cette image du sexe rabaissé
est un formidable outil de contrôle pour assoir une certaine domination
mercantile et idéologique dans l’inconscient collectif du peuple parce
que tout simplement ce dossier ne connaît plus aucune tempérance,
d’autant plus qu’elle est particulière puisqu’elle est complètement
irréversible, sans parler des derives.

On sollicite constamment notre besoin sexuel par cette forme
d’intrusion suggestif, que je qualifie même d’agression, ce manque de
respect est inadéquate avec ce que nous recherchons tous un tant soit peu, un équilibre spirituel.








Satyneh a écrit:

Moi aussi j'ignore pourquoi. Peut-être parce que toutes formes de
plaisirs, à partir du moment où elles permettent d'oublier nos
conditions difficiles, sont potentiellement matière à la fuite et
l'addiction, et à partir de là sont susceptibles d'être transformées en
fond de commerce ? Dés lors qu'il y a commerce le pouvoir la domination
et la violence pour l'imposer entrent en jeu... sinon je ne vois pas.

La "spiritualité" peut tout à fait subir le même sort au niveau
des déviances (plaisir > fuite >> pouvoir, commerce, trafics,
esclavages, dogmes). Pourtant personne ne dit que la spiritualité est
incompatible avec la spiritualité, sauf lorsqu'un sens négatif est
attribué à une certaine forme de spiritualité en comparaison avec une
autre.




Les militaires connaissent parfaitement la relation qu’il y a entre
Sexe et violence, parfois sous certaine condition elles peuvent être
sont intimement liées.

Quand j’étais militaire, isolé du monde dans une base radar
souterraine pendant des mois sans aucune publicité et d’information
télévisuel compréhensible. Au début la privation sexuelle pour certain
était intolérable, au point de voir certaine dérive assez amusante,
l’ampleur du travail, de l’isolement et de l’humeur général
alimentaient une certaine tension dans les rapports hiérarchique. Puis,
au bout de 2 mois, on remarqua une baisse de libido, quasiment au point
mort, même ceux revenu de permission avait remarqué ce fait, j’ai
jamais pu vérifier mais d’après les rumeurs, il semblerait que les
cadres avaient eut pour instruction d’injecté du Bromure de Sodium dans
les boisons ou autre aliments afin de faire baisser la libido de
l’encadrement, et ainsi amoindrir les tensions lié à la privation
sexuelle dû à l’isolement.


Bref quoiqu’il en soit on était plus soumis de manière subjective au désir sexuel sans cesse sollicité par les medias, nous
rendons moins libre de penser à autre chose, car ce qui occupait 70% de
notre activité cérébrale en était réduit à peut-être 20%, ce qui est
pas mal, même une performance surhumaine pour certain.

"Dernière édition par Proximus Oscultor le Mer Mar 25, 2009 12:20 pm; édité 2 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:50

#23: Auteur: Satyneh, Localisation: Sud-Ouest
Posté le: Mer Mar 25, 2009 1:47 pm



Citation:
En
observant cette société, c'est tout même tragique de constater que
l'image du sexe soit rabaisser à son aspect la plus primaire, la plus
animale


Ben justement je ne considère pas les comportements sexuels animaux
comme rabaissants ni ce qu'on appelle sexualité primaire, ils sont loin
d'agir de manière mercantile quand-même... je trouve que c'est encore
une fois dénigrer des fonctions saines, naturelles et animales de
manière erronée qui n'a rien à voir avec tout le trafic que peuvent en
faire certains humains.




Citation:
Bref quoiqu’il en soit on était plus soumis de manière subjective au désir sexuel sans cesse sollicité par les medias


Bah, ce qui m'étonne c'est que si on voyait des bouts de seins dans
tous les médias ça ne titillerait plus les libidos non ? .... puisque
cela finirait pas se "fondre dans le décors", un peu comme dans les
camps de naturistes.

#24: Auteur: guido,
Posté le: Mer Mar 25, 2009 4:18 pm


satyneh,


Citation:
Ben justement je ne considère pas les comportements sexuels animaux comme rabaissants ni ce qu'on appelle sexualité primaire




pop,


Citation:
il
y a autant de variante sexuel qu'il y a d'homme et la sexualité est
toujours équilibrèe d'avec la projection de l'idée que l'on se fait de
notre ressources, ce qui ne veut pas dire qu'elle est équilibrée d'avec
la norme dictée, quoique la difference n'est que reflet d'apparence




je suis bien d'accord avec ces 2 affirmations, le sexe est une neccessité physiologique, les etre vivants, nous sommes doté de ce Besoin, a chacun de voir de quel maniere celui ci se manifeste dans la vie quotidienne.



alors apres, proximus parle de la deviance sociale, basée sur le sexe
mentale, qui tendrait a remplacer , a normaliser le sexe . ce qui bien
sur engendre servitude, dependance, exploitation.


tomber dans les deviances du mentale engendre des relations sexuelles
sans joie, sans profondeur, et surtout, pleine de frustration.


mais les echanges physiques du corps a corps sont source d'eveil et
d'epanouissement car ils conduisent à la pleinitude ( l'etat d'etre soi
, non divisé par le mental) , la passion, l'integrité.



le comportement sexuel "primaire " est de mon point de vue le seul
qui soit sain, car il repond au besoin du corps, alors que le sexe
moderne est un elan narcissique ou l'on veut plaire a l'autre selon ses
criteres , ce qui emousse les relations sexuelles ou le neuf est
proscrit, la routine s'installe pour une relation devenue indirect ,
d'image a image.
le sexe mentale est un souffrance, et un encouragement social.

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:50

#25: Auteur: havamal,
Posté le: Mer Mar 25, 2009 8:22 pm


Oserais-je Un ....... : "VIVE LE Q naaaan mais ..........."

#26: Auteur: Ventilo,
Posté le: Mer Mar 25, 2009 9:18 pm


Ce qui m'a toujours surpris, c'est la volonté de
vouloir mettre la charrue avant les bœufs de la part de ceux qui se
convertissent et qui suivent les préceptes religieux.



Pourtant, il n'y a pas d'autre effort à faire que de laisser couler l'énergie.



La sexualité est parfaitement normale et saine. Il n'y a aucune
abstinence à suivre lorsqu'on est sur le chemin spirituel. Il y a même
une activité assez soutenue!



En revanche, lorsque l'énergie circule correctement et que le chemin
spirituelle est déjà bien avancé, un bien être spontané et naturel nous envahi. Ce bien être nous nourrit, les désirs sont moins importants et nous nous en détachons.



Il n'y a aucun effort à faire. Les choses se font naturellement.

#27: Auteur: Tichen, Localisation: Paris
Posté le: Mer Mar 25, 2009 10:04 pm



Citation:
Il n'y a aucun effort à faire. Les choses se font naturellement
.



Pour le sexuel, je le croyait aussi, et ma mère de même, et mon psy
aussi... mais chez les humains ce n'est pas aussi simple. Comme
écrivait ce brave Savinien Cyrano de Bergerac : les choses du physique
demandent du secours, les choses de l''esprit demandent du temps !

#28: Auteur: Ventilo,
Posté le: Mer Mar 25, 2009 10:55 pm



Tichen a écrit:





Citation:
Il n'y a aucun effort à faire. Les choses se font naturellement
.



Pour le sexuel, je le croyait aussi, et ma mère de même, et mon psy
aussi... mais chez les humains ce n'est pas aussi simple. Comme
écrivait ce brave Savinien Cyrano de Bergerac : les choses du physique
demandent du secours, les choses de l''esprit demandent du temps !




Tiens!! je savais pas que Cyrano de Bergerac avait développé une dimension spirituelle.



je vais demander à ma grand-mère....au cas ou!!

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:51

#29: Auteur: Tichen, Localisation: Paris
Posté le: Mer Mar 25, 2009 11:32 pm


Oui le Cyrano né en 1619 et mort en 1655, soit
d'un accident, ou un meurtre déguisé. Il s'est grandement intéressé à
l'Alchimie, à tel point qu'Eugène Canselier en parle dans un ouvrage.
Son fond est le spirituel. Il parle sans arrêt dans ses ouvrages du
monde implacable de Soleil et Lune, lui, un étranger au monde, condamné
à vivre ici-bas malgré lui ! dans ce réel incertain. Il fut élève de
l’astronome et philosophe Gassendi.

#30: Auteur: pop-corn, Localisation: Herault
Posté le: Jeu Mar 26, 2009 8:53 am


les religions sont des connaissances
hollographique , la conversion lié aux religions est la reconnaissance
de sa divinitè ou son rejet
et la divinité est celui qui est le serviteur qui s'ouvre a sa connaissance

ou qui se ferme a celle ci



créer l'homme est la servitude face a un orgueil , tout deux , un amour propre

tout cela coule de source , s'évapore , pleut et revient a la source

s'est toujours de l'eau d'avec la connaissance de ses différents états
, mais ce n'est pas l'eau qui a connaissance de son absolu d'avec son
ensemble.

Car son absolu est d'avant le créer de ses différent états



Alors que ça coule de source



l'eau-vapeur est le serviteur de sa chaleur et par orgueil de "la" chaleur pour s'en être détaché



idem

la pluie est le serviteur de sa fraicheur , la Terre le serviteur de sa pluie pour lui avoir donné sa fraicheur par servitude

l'eau qui coule est au service de sa pente

et l'être humain est au service de sa création



et "Dieu seul sait " est Dieu au service de son "inconnue" sans intermediaire détaché , car il ne peut être l'ombre de lui même

Le reconnaitre est se connaitre dans SA propre louange " verbe créateur"

la illa ha illa Allah= il n'y a de Dieu que Dieu



Il y a une grande nuance entre NE dire que ça coule de source et
"naître" ivre de la source pour en avoir pu en goutter peut être une
once , sans vin melangé aigre , même s'il celui ci est doux d'apparence



cette "ivresse de Dieu"

tout le monde en parle de la source , mais personne ne s'y vois
dans sa follie couler d'avec tout ses états en grand serviteur et
parler d'elle avec ivresse pour s'y oublier dans son amour


A juste titre d'ailleurs de relance




Citation:
Ce
qui m'a toujours surpris, c'est la volonté de vouloir mettre la charrue
avant les bœufs de la part de ceux qui se convertissent et qui suivent
les préceptes religieux.


ta pas fini de te surprendre d'avec ta volonté de te mettre avant les pauvres serviteurs de boeufs qui font place a la charrue.



La surprise est un cadeau , qui sait ? seul Dieu



J'aime bien me réagir sur certains textes que je m'adresse car ils dévoilent un peut SA lumiere



ventillo est un grand serviteur !!!

Il l'ignore , mais s'est toujours tout en son honneur , car il ne peut être l'ombre de lui même



L'ignorance ne peut se détacher de la connaissance si ce n'est que dans
son apparence paradoxale de deux qui se singe sur le rouage de sa trame
qui n'ont que comme fortune une couronne sans roi



oh mère sert m'en une autre

"Dernière édition par pop-corn le Jeu Mar 26, 2009 10:52 am; édité 11 fois"

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:51

#31: Auteur: Satyneh, Localisation: Sud-Ouest
Posté le: Jeu Mar 26, 2009 2:24 pm


Hé ben moi qui me réjouissais hier de comprendre enfin tes messages Pop Corn je déchante aujourd'hui à nouveau >_<.

C'est une mode les propos abscons ou quoi ?!

#32: Auteur: MindFeed,
Posté le: Jeu Mar 26, 2009 8:11 pm



havamal a écrit:
Oserais-je Un ....... : "VIVE LE Q naaaan mais ..........."




C'est profond ce que tu dis...



-mf

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Satyneh le Jeu 30 Avr - 22:51

(bon il manque les derniers posts : ça m'énerve !)

Satyneh
Admin

Messages : 996
Date d'inscription : 26/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://archivageovdt.forumotion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si Sexualité allait avec spiritualité ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum